30 novembre 2011

La cyber-intimidation: un crime 24 heures sur 24, 365 jours par an

Beaucoup d’émoi dans les médias, les forums et les réseaux sociaux du Québec suite au suicide de cette adolescente de quinze ans victime d’intimidation permanente. Certes l’intimidation chez les ados ne date pas d’hier et le phénomène chez les jeunes filles semble être plus violent et cruel que chez les garçons.

Avec Internet, ce qui a changé c’est que le terrain de ce crime n’est plus  uniquement restreint aux enceintes des écoles, des lieux sportifs ou d’activités para-scolaires. Cela continue le soir à la maison sur les réseaux sociaux entre autre Facebook pendant que les parents regardent tranquillement la télé. Déjà identifié du temps du chat de MSN chez lez pré-ados, il semble que Facebook ait ouvert les vannes en grand.

Dans un billet qui relate les faits, Tammy Emma Pepin nous pointe vers un statut édifiant d’une des adolescentes mélée à cette affaire. On y découvre une quantité de j’aime et de partage comme une meute déchainée. Alors bien sûr tout le monde de s’interroger à qui revient la responsabilité: est-ce l’école? Les parents ? Facebook ?

Pour en savoir plus:
Intimidation à l’école : le double tranchant des réseaux sociaux chez Sur le Web-Radio Canada
It’s a girl world, documentaire sur l’intimidation chez les filles via Suzanne Lortie
Odd Girl Out: The Hidden Culture of Aggression in Girls un livre de Rachel Simmons via Geneviève Lefèbvre

Losers from Everynone on Vimeo.

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>