9 décembre 2010

Wikileaks au coeur des discussions à la conférence Le Web 10 Paris

Wikileaks synonymous with the free speech

Alors que le gratin mondial du web est à Paris pour parler innovation et business, le fantôme de Wikileaks et de Julian Assange rôde sur la conférence.
Tout a démarré hier avec l’entrevue de Osama Bedier, un des VP de Paypal dont la première question posée concernait Wikileaks et la décision très controversée de couper les robinets. Des huées se sont fait entendre alors qu’il débitait sa langue de bois.
Puis la deuxième salve est venue de Pierre Chappaz, fondateur de Wikio et personne influente dans le web européen. Une courte discussion avec lui m’a permis de comprendre qu’il n’était pas venu pour se balader et serrer des mains, mais plutôt pour sensibiliser les professionnels du web sur la gravité des attaques et coups-bas dont Wikileaks est victime de la part de la CIA, du département d’état US, du gouvernement français, Paypal, Amazon, Mastercard, Visa et autres. Selon Pierre Chappaz, primo nous vivons une des premières infowar menée par une coalition d’entreprises privées et de gouvernements, ce qui est assez nouveau comme situation. Deuxio, ces tentatives sont très dangereuses pour l’avenir de la liberté d’expression et la démocratie. D’ailleurs il s’étonne que les médias qui ont énormément tiré profit des révélations de Wikileaks ne soient pas plus impliqués dans sa défense.

Enfin la troisième salve est venue de Denis Crowley, le sympathique et brillant co-fondateur de Foursquare qui a également exprimé son inquiétude face à la situation de Julian Assange et les forces en mouvement pour le contrer. Tant et si bien que désormais chaque «check-in» sur Foursquare à la conférence est assorti du hashtag freeAssange.

Je ne peux mesurer quels seront les impacts pour la suite mais ce qui est sûr c’est que les poids lourds et influenceurs du web se mobilisent. Finalement c’est un coup de maitre qu’a réussi Assange, car toute cette affaire a permis de faire sortir le loup du bois et de révéler les vraies motivations de certains états et gouvernements qui ont le mot démocratie facile. A surveiller aussi les impacts et dommages collateraux pour Pay-Pal, Amazon, Visa et Mastercard, gros dépensiers en publicité, déjà des appels au boycott circulent sur le web.

Pistes: Vidéo – Why Wikileak’s Paypal account got frozen
WikiLeaks: the first infowar has begun! chez Pierre Chappaz
#LeWeb 2010 à Paris (prise 5): la sensation est venue d’ailleurs…chez Claude Malaison
The Media Comes To The Defense Of WikiLeaks At LeWeb: “The Leakers Will Win” chez TechCrunch
Ku Klux Klan is okay, Wikileaks is bad, says Mastercard and Visa chez Inquisitr

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>