7 avril 2010

Les premières réactions sur la sortie du iPad

Malgré le congé pascal, vous ne pouvez pas avoir manquer le lancement du iPad à moins d’être sur une ile déserte. Beaucoup de chroniques, articles, réactions, de la presse papier en passant par la télé et bien sûr le trio blogs- Twitter-médias sociaux. Il en ressort que la machine est superbe et risque de trouver sa place entre le mobile et le laptop mais que le modèle d’affaire est régressif après 15 ans de web en toute liberté. Voici ma petite revue de presse de ce que j’ai pu lire de plus utile avant de me décider à en acheter un:

iPad jour zéro chez Martin Lessard: « je suis convaincu que le système de micropaiement offert par le système de l’AppStore (déjà présent sur le iPhone et ayant déjà quasiment avalé toute l’industrie de la musique avec l’iTunes) fera en sorte que les utilisateurs paieront pour du contenu numérique.
C’est en effet un kiosque unique global. L’appStore, qui prendra 30 % de commission au passage (comme c’est déjà le cas pour les applications iPhone), est le seul canal de distribution possible ….Mais les médias traditionnels, presse papier et audiovisuel, qui s’empresseront de pousser leur contenu tel quel sur le iPad seront fort déçus
»

L’iPad et la presse : l’aveu d’un repli et la fin d’une illusion chez Narvic: « Le prix, c’est de renoncer à jouer dans la cour des grands ! Celui du web de masse et des audiences qui se comptent en millions. C’est le repli sur une audience confidentielle, certes prête à payer pour ça, mais confidentielle à l’échelle du net. C’est le renoncement, pour cette forme de journalisme, à conquérir un lectorat nouveau, celui qui s’est intéressé, un peu, sur internet à la production des quotidiens, tant qu’ils acceptaient de « jouer le jeu » de ce nouvel écosystème de l’information….C’est à tout cela que l’on renonce, avec l’iPad, et chez certains c’est même avec soulagement ! L’iPad, pour la presse, n’est pas un progrès, c’est une régression. C’est le retour à la diligence… ou au Minitel : fourguer à nouveau un journal dans son entier, sous sa marque et par paquet, sur un appareil dédié à des fonctions limitées de consultation (la tablette), à travers une plateforme de distribution fermée et censurée (iTunes), avec un navigateur « à usage unique » (l’appli iPad/iPhone dédiée), entravant les fonctions d’interaction, de recommandation et de partage. Le tout étant bien entendu payant.»

iPad: premières impressions d’un “early adopter” chez Benoit Raphael: « L’idée que la sortie d’un e-book allait brutalement changer les usages, c’est à dire faire oublier aux lecteurs quinze ans de navigation libre sur le web pour revenir au format traditionnel du magazine dans le même environnement fermé que jadis, était évidemment naïve…Seul hic: la navigation web avec Safari est très agréable et n’a rien à voir avec celle sur iPhone. Ce qui réduit l’intérêt de l’application. Pour l’instant, il est presque plus intéressant d’aller sur le site du NY Times……que sur son application iPad.»

Anti-web le iPad? Chez Nathalie Collard: «Le iPad est une superbe machine, mais il est anti-web, observe Michel Dumais, journaliste spécialisé en nouvelles technologies. Le web a été conçu pour échanger. Or, les applications du iPad sont très fermées et limitent beaucoup l’interaction. On revient au modèle des médias de masse, qui s’adressent à plusieurs. Pour les éditeurs, c’est rassurant car c’est un modèle qu’ils connaissent bien et qu’ils espèrent retrouver puisqu’il a bien fonctionné. Par contre, c’est un pas en arrière sur le plan de l’échange et de l’interactivité.»

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

Une réponse à “ Les premières réactions sur la sortie du iPad

  1. Il sera également intéressant de surveiller l’arrivée de la plateforme de publicité mobile de Apple, baptisé pour le moment iAd. Apple cherchera vraisemblablement à concurrencer Google, qui avec le rachat de la société Admod, vise le lucratif marché de la publicité mobile estimé à 14 milliards de $US en 2014.

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>