27 janvier 2010

Ipad, la bibliothèque dématérialisée

Voilà, dieu aka Steve Jobs a parlé et présenté son  nouveau produit. On spéculait sur Itablet ou Islate, finalement c’est tout simple, ce sera iPad. Beaucoup de commentaires sur le web, certains parlant d’un gros Ipod Touch, d’autres le comparant à un tablet PC, est-ce pour le jeu, le livre, la vidéo ? Bref confusion et questionnements.

Premières réactions à chaud, cet appareil me semble s’adresser en grande partie aux boomers. C’est un mini ordinateur sans complexité, très ludique donc orienté loisir mais surtout un premier positionnement dans le marché du livre électronique, directement sur le terrain du Kindle d’Amazon. Après avoir dématérialisé la musique avec le couple Ipod-Itunes, puis donner son envol au web mobile avec le couple Iphone-App-Store, c’est désormais le très conservateur monde de l’édition qui va gouter à la médecine iPad- Ibook Store. D’ailleurs il faudra réfléchir bientôt à comment écrire pour le iPad car désormais on pourra insérer des références vers des liens , des vidéos, bref des destinations multimédia dans ses textes. A digérer.

MAJ: mon entretien à Radio-Canada Québec avec Claude Bernatchez : Le iPad, plus gros qu’un Iphone ?

Quelques liens pour tout savoir sur le iPad:
Photo comparative iphone-Kindle-iPad chez Gilles Klein
La vidéo de présentation Apple chez Mashable
Prix et spécifications techniques chez TechCrunch
Quelques réactions d’experts chez The Gardian
Definitive mega list of Apple iPad coverage chez Alltop
iBooks: Apple Answers the Kindle with a Digital Bookshelf Like No Other chez Mashable

Ipad, bibliothèque dématérialisée

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

4 Réponses à “ Ipad, la bibliothèque dématérialisée

  1. Je pense que le iPad est un ordinateur qui s’adresse à tous les gens pour qui l’ordinateur est encore un peu trop compliqué. Ça peut très bien aller comme ordinateur pour un enfant.

    La sauce Steve Jobs, qui simplifie l’expérience utilisateur via un design et contrôle serré du matériel et des logiciels s’étend maintenant à la consommation de contenu tout asimuts.

    La tragédie du iPad c’est que c’est un modèle qui fonctionne et qui fonctionne bien. C’est ce que les gens désirent. La tragédie c’est qu’Apple vient de nous dévoiler leur vision de l’ordinateur du futur où la distribution de contenu de tout type (musique, TV, films, logiciels et livres) est entièrement contrôlée, approuvée et censurée par Apple. Finalement, c’est Big Brother Apple qui décide du contenu que nous sommes autorisés à consommer.

    La vérité c’est que oui, c’est plus facile et plus sécuritaire pour les utilisateurs. Le modèle est immensément plus “user-friendly” que l’ordinateur traditionnel. C’est vraiment l’avenir.

    En tant que développeur, ce futur de l’informatique généraliste qui nous dicte ce qu’on peut consommer et comment m’inquiète. Pour offrir quelque chose aux utilisateurs, il faudra passer par la douane érigé par Big Brother.

    Dans le futur idéal selon Apple, les Mac d’Apple recevront un traitement similaire.

    C’est un peu le sujet dont je parle dans mon article en anglais “The iPad: The Emperor says you shall pass through our gates – Mac App Store next?”. http://bit.ly/d6U1I9

  2. Tu as raison quand tu parles de Big Brother Apple, c’est inquiétant mais en même temps à contre-courant des mouvements « open » qui fleurissent partout. Le plus grand enjeur du web dans les dix prochaines années sera de se battre contre les systèmes fermés, le Throttling etc…Travailler dans le web va impliquer par la force de choses d’être activiste, pas le choix

  3. […] plus en détails sur les fonctionnalités, promesses et attente de ce nouvel écran. Suite à mon billet de la semaine passée, j’ai répondu aux questions pertinentes du journaliste Claude Bernatchez de Radio-Canada qui […]

  4. L’explosion des supports de diffusion permet de personnaliser les outils pour ses propres besoins.

    Ce mouvement a pris une vitesse supérieure depuis l’apparition des écrans plats, n’importe quel objet peut diffuser n’importe quel contenu.

    De la télé au radio-réveil, il devient bien difficile de savoir ou stocker ses photos, voir un film, lire un livre.

    Le support idéal doit être sans doute être plus léger et faire la taille d’une page A4. Pour le reste tout est permis.

    Ce produit semble fait pour un consommateur, ce qui le différencie vraiment d’un mini PC.

  5. […] %) en terme de téléchargement.Lors de l’arrivée du iPad, j’avais publié à chaud « Ipad, la bibliothèque dématérialisée » dans le quel je voyais en premier lieu le marché des boomers. Par contre je n’avais pas vu […]

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>