2 novembre 2009

La peur du changement principal frein au deploiement du web social dans les organisations

Nous vivons une époque unique ou l’arrivée du web social est en train de bouleverser nos habitudes. Même si les poids lourds du web tels que Wikipédia, Youtube, Facebook, Flickr, Google, blogs  connaissent des fréquentations records, les organisations et entreprises, toutes catégories confondues peinent à utiliser ses outils que ce soit à l’externe ou à l’interne.

Ma collègue Patricia Tessier décrivait dernièrement les syndromes de cette peur: « Dans votre vie, qu’est-ce qui vous empêche de prendre des risques? De changer? D’avancer? La peur… de l’inconnu… de se tromper… de se faire mal… la peur de soi… la peur de l’autre… de ce que vont en dire les autres… la peur de se remettre en question, la peur de perdre le contrôle, le pouvoir, la peur de demander, la peur qu’on vous réponde oui, la peur d’aimer ça… la peur de toutes les couleurs. La notion de ”un tiens vaut mieux que deux tu l’auras” où je préfère ce qui marche à moitié que ce que je ne connais pas… La nostalgie de ce qui a déjà été… même si ce n’est clairement plus là… on s’accroche aux souvenirs… seulement les bons évidemment! Le besoin de stabilité… quitte à être assis stablement sur un bateau qui coule…Les faux discours de responsabilité… Il ne serait pas responsable à ce moment-ci de faire cela ».
Pourtant certaines administrations n’hésitent pas à se remettre en question et aller de l’avant:
Cette école du Texas qui a abattu tous les murs séparaient les classes et ou les enseignants agissent comme mentors et baliseurs de savoir.
La ville de Los Angeles qui adopte Gmail pour ses 30 000 employés.
La gendarmerie nationale qui migre toute sa technologie en open source
Les outils sont là et performants, c’est leur intégration et les répercussions sur le partage des taches et la collaboration qui fait peur.
Dans un récent article du Journal Les Echos « Douze principes du Web en passe de modifier le travail en équipe » plusieurs des éléments cités sont éloquents:
Des capacités qui comptent plus que des diplômes: seule compte la contribution apportée. La position sociale, le titre hiérarchique, les diplômes pèsent peu sur la Toile.
– De nouveaux profils de leaders: tout forum en ligne recèle des leaders qui s’imposent naturellement, sans besoin d’être nommés par aucune autorité supérieure. Dans l’entreprise, les hiérarchies devraient s’en trouver redessinées.
– Un partage de l’information: le pouvoir ne s’arc-boute plus sur la rétention de l’information. Divulguer une expertise permet d’asseoir une influence, de l’étendre ­rapidement et de gagner en crédibilité.

Je vous invite à voir la présentation ci-dessous qui vaut mille mots:

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

2 Réponses à “ La peur du changement principal frein au deploiement du web social dans les organisations

  1. Très intéressant comme propos. Effectivement, la peur de l’inconnu et du changement bloque tellement d’initiatives nouvelles. Je pense aussi que le temps y est pour beaucoup même si Sacha Chua dit le contraire. Aujourd’hui, c’est la culture d e la performance. Tout est priorisé et axé sur la productivité que si on ne peut pas démontrer d’emblée le ROI, personne ne voudra y mettre du temps. Du moins c’est mon vécu au sein de grandes organisations et auprès d’organisation à but non lucratif.

  2. Certains ont peut-être besoin d’un changement brusque, la peur les y empêchant, d’autres de changements graduels apprivoisant cette peur graduellemnt.Tout dépend de chacun ou chacune, je crois. Merci.
    Lucien Alexandre Marion, Gatineau QC.

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>