30 octobre 2009

L’arrivée des listes sur Twitter: partage, veille et filtre social

Depuis bientôt une semaine, Twitter procède à la mise en place de sa nouvelle fonctionnalité liste. A date près de 50 % des usagers y ont déjà accès. On peut espérer que d’ici une semaine, tout le monde sera équipé, n’oublions pas quand même la prouesse technologique d’implantation sur un service live avec de fortes montées en charge.

Avec l’arrivée des listes, j’ai vu passer plusieurs twitts d’usagers qui n’en comprennent pas trop la pertinence. Voici en vrac quelques réflexions sur le sujet:

– D’abord je ne suis pas fan des applications « desktop » genre Tweetdeck ou Seesmic qui  permettent de gérer des listes en dehors de Twitter et monopolisent beaucoup de ressources ordinateur. Comme le mentionne orenoque à MichelleBlanc, Twitter est une rivière  ou l’on vient s’abreuver de temps à autre. Quand j’y suis tant mieux, quand je n’y suis pas tant pis. Impossible de trop remonter en arrière, on est dans le temps réel. Les applications que j’utilise sont dans ce mode de pensée: EchoFon pour le Iphone, Twitter Gadget pour Gmail, widget Twitter pour Netvibes et PowerTwitter pour Firefox. Tout donc dans le « cloud », plein de petits accès disséminés un peut partout.

– Filtre: Twitter est une exponentielle, c’est à dire que plus vous êtes actifs, plus vous avez la possibilité d’être retweeté, donc plus du followers donc plus de possibilité d’être mentionné dans le #followfriday, donc plus de followers et ceci en boucle. Le problème est que plus vous suivez de monde plus une certaine pollution peut apparaitre dans la rivière des statuts ou tout se mélange. La liste qui je le précise peut être publique ou privée permet de segmenter certains usagers par affinités, proximité, passions, engagement etc…C’est donc un quatrième niveau de lecture.

– Veille: ceux qui me suivent savent que je peux être parfois compulsif, cela va déprendre de ma journée avec les états d’âmes qui l’accompagnent. Il m’arrive aussi d’être muet et de juste suivre ce qui se passe. En me créant des listes je peux ainsi mettre le focus sur un thème particulier et faire ma veille en silence sans être dérangé.

– Partage: là on retrouve le thème central du web social. Je peux mettre à la disposition de mes followers des listes que j’ai établies. Je leur donne donc accès à mes sources, je les pointe vers des usagers pertinents. A noter que c’est très utile pour les nouveaux arrivants. On s’entend que Twitter n’est pas évident au départ, que faire, que dire, qui suivre. Volonté donc des gens de Twitter d’accélérer le processus d’adoption et de grossir la masse des usagers.

– Mes listes: à date j’en ai créé trois: celle de rezopointzero avec qui j’ai une certaine proximité, celle des femmes- digitales-women. D’ailleurs, à propos de cette dernière, certains amis en boutade m’ont traité de cyber Dom Juan. Je leur ai rétorqué que cette liste est très pertinente les soirs de hockey car on ne risque pas d’y voir des statuts du genre « ça sent la coupe » en plein mois d’octobre. Sur une note plus sérieuse, les femmes sont plus naturelles que les hommes en matière de conversation et abordent des sujets plus proches de la vraie vie. Dieu que Twitter serait plate sans elles. Dernière liste sur les technos influenceurs anglos. Quasiment aucuns ne me suivent dans cette liste, mais ce petit groupe de trente personnes pour l’instant, publie un contenu des plus pertinents si vous êtes ferrés avec les nouvelles technologies et leurs impacts.

Je terminerai avec cette citation que j’adore de Alexis Mons du Groupe Reflect: «Twitter n’est pas un réseau social, mais un réseau de communication qui tisse des relations sociales». Voilà donc un virage très réseau avec bien sûr, il faut s’y attendre des trucs genre qui a la plus grosse ou je te mets dans ma liste et tu me mets dans la tienne, on ne changera pas la nature humaine.
Alors, allez-y, bidouiller, taponner, fouiller, amusez-vous surtout et on s’en reparle dans un mois.

Pistes:  Twitter List Rank – c’est moi le meilleur coup chez Owni
5 nouvelles tendances Twitter chez Jean-Luc Raymond
Les listes Twitter: tutoriel vidéo chez Le blog du modérateur

Twitter List from Stephane Tauziede on Vimeo.

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

4 Réponses à “ L’arrivée des listes sur Twitter: partage, veille et filtre social

  1. Moi j’M les listes!!!! Pourquoi? Parce que c’est le Twitter dont je rêvais et que tous ces clients (Tweetdeck, Nambu, Seeismic, etc) ne me donnaient pas vraiment.

    Merci d’apprécier la patte de mouche féminine. Ça n’a rien de Domjuanesque. Ceux qui connaissent le mythe de Domjuan savent qu’il n’avait pour les femmes qu’un mépris total et non pas une admiration!

    La métaphore de la rivière me semble incomplète. Moi j’utilise beaucoup Twitter pour découvrir ou garder un oeil sur des gens intéressants. Je vais dans le sens de Twitter comme une sorte de pages blanches du web. J’ai 2-3 listes privées qui me servent de carnets d’adresse. J’avoue être passablement irritée quand je tombe sur un blog sympathique qui n’a pas de compte Twitter. Comment le garder en mémoire? Twitter est mon marquepage social.

    J’ai eu une 15aine de jours d’avance sur tout le monde pour tester les listes (j’étais dans les premières beta) et mon engouement ne démord pas.

  2. Merci. Je n’avais pas osé m’attaquer aux listes, mais tout ce que je trouve ici m’en donne vraiment le goût. je me coucherai moins “niaiseux”, ce soir.

  3. Les listes apportent également deux avantages importants :
    – suivre de manière occasionnelle certains comptes sans les mettre dans ses followers (limiter le niveau de bruit)
    – ajouter d’autres éléments de mesure de l’autorité.

  4. […] simple que cela.Côté technique, le service a constamment évolué. Pour ma part je pense que l’arrivée des listes a été le tournant le plus inspiré et décisif . Cela a débalancé la petite guéguerre autour […]

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>