31 août 2009

Twitter, c’est le temps du ménage de la rentrée

Cela va bientôt faire deux ans que je fréquente Twitter et j’avoue qu’il m’est très difficile encore d’en cerner tous les aspects tant le service est insaisissable et mutant.
Ma collègue Michelle Blanc a repris une étude très pertinente de eMarketer sur le profil socio-démographique des « twitterers ». On y apprend en premier lieu que 72,5 % des usagers ont joint le service dans les 5 premiers mois de 2009. Pour le meilleur et pour le pire car aux vues de ces chiffres un cancer s’est installé chez notre petit moineau préféré: le spam.
Le buzz créé par les « people  » et leur adhésion à Twitter a été tellement énorme que tous les vendeurs de services, de culs et de coupons rabais de la planète se sont engouffrés dans le nid. Aidés par des applications qui vous ajoutent automatiquement des centaines de nouveaux « followers » par semaine, voir par jour, le virus s’est répandu nous faisant retomber dans le « size matter  » et les classements bidons dont personne n’est capable d’en comprendre les algorithmes. J’ai moi-même eu la mauvaise idée de tester un service qui ajoute automatiquement les nouveaux followers qui me suivent sans malheureusement faire mes validations.
Heureusement je suis tombé sur TwittBlock qui permet de scanner vos followers à la recherche des spammeurs et d’analyser le compte de toute nouvel arrivant. He bien veuillez croire que près de 25 % de mes followers étaient des spammeurs suspects. J’ai donc fais le ménage, mon compteur s’allégeant de près de 600 troubles-fêtes. Je vous engage d’ailleurs à suivre plusieurs préceptes pour redorer votre aura twittesque:
– Vérifier attentivement qui sont vos followers et ne pas hésiter à bloquer les usurpateurs.
– OK vous allez me répondre « oui mais size matter »et je vais vous répondre mais à quoi peuvent bien servir des followers qui ne vous lisent jamais.
– Perdre 25 % de ses followers ne vous empêchera pas de dormir, vous ferez un bel acte de salut public citoyen pour préserver cet outil formidable.
– Mesure d’audience = humilité: j’utilise Bit.ly dont j’ai déjà parlé ici et qui me permet d’avoir des statistiques sur le nombre de lectures et de retweet. Essayez-le et vous verrez qu’il y a un fort décalage entre le nombre de personnes qui vous suivent et ceux qui vous lisent.

En conclusion, il y a autant d’utilisation possibles de Twitter que d’usagers, chacun voit à sa porte mais la lutte aux gogols du spam sera quand même de toute évidence une bonne chose pour tout le monde.

Twitter, c'est le temps du ménage de la rentrée

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

3 Réponses à “ Twitter, c’est le temps du ménage de la rentrée

  1. Sinon, t’as aussi Mycleenr (http://www.mycleenr.com/) qui est un beau “balai à twitter”… 😀

  2. Merci Philippe pour m’avoir fait découvrir TwittBlock.

    Je n’avais pas de trop gros spammers. Je me suis rendu compte avec le temps, que le plus important pour ne pas attirer de spammeurs, c’est de ne pas en suivre. Je vérifie donc un à un les profils des gens que j’ajoute. J’aurais bien aimé que TwittBlock scanne les gens que je suis pour être certain que je ne suive pas de spammers. Il scanne nos followers seulement. C’est bien pour bloquer les spammeurs évidents.

  3. Merci pour ce billet Philippe… efface mon post précédent.

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>