6 septembre 2007

La pratique des blogs mal comprise par les organisations

J’ai reçu cette semaine deux courriels concernant le lancement de blogs par deux organisations para-publiques mandatées pour assurer le rayonnement de Montréal. Le premier titré « Tourisme Montréal web 2.0 » annonce le lancement d’un site de podcasts et d’un blog participatif. En visitant les deux sites, je me suis posé une première question « pourquoi deux sites ? ». Celui consacré aux podcasts  propose un fil RSS et système de commentaire classique mais pas de tags. Le blog quand à lui propose des tags mais un système de commentaires qui n’indique pas qui est l’auteur ni ne permet de sauvegarder l’url du billet. Nul part on ne sait quelle est la ligne éditoriale, qui sont les auteurs ( il faut chercher ), comment on peut participer, comment le projet est intégré à une stratégie orientée vers les médias sociaux. Bref il y a encore beaucoup de job à faire, merci quand même à Gabriel pour le billet sur Yulbiz.

La deuxième annonce est le lancement prochain du blog de TechnoMontréal comme le mentionne Claude Malaison. Je salue cette initiative mais j’avoue avoir été surpris en recevant une invitation à bloguer sur cet espace. Les réactions ne se sont pas faites attendre du côté de Michel Leblanc, Sylvain Carle et Steve Faguy. Si je met mon chapeau de blogueur, je rejoins les propos de Sylvain. J’ai déjà été invité à bloguer pour des évènements que ce soit WebCom, Digimart ou la soirée des élections présidentielles de France 24. A chaque fois toutes mes dépenses ont été prises en charges ce que je trouvais équitable en contrepartie de ma participation. Dans ce cas-là, rien n’est indiqué. Si je met mon chapeau de consultant pour La Fabrique de Blogs, j’avoue être inquiet de voir qu’à quelques jours du lancement, la ligne éditoriale ne soit pas arrêtée. Le meilleur blog d’informations Techno à Montréal est sans doute MontrealTechWatch où Heri fait un travail remarquable. Comment lancer un nouveau blog dans un marché ou déjà tous les bigs médias éditent le leur en plus d’une multitude de blogs indépendants dont certains sont déjà dans le top 100 des blogs Techno de Wikio.

Afin de nourrir la réflexion, voici trois billets récents qui illustrent bien les enjeux et défis posés par les blogs et les réseaux. Tout dabord Natacha de Mémoire Vive qui nous livre une réflexion sur l’essence des blogueurs:
« Chaque blogueur s’adresse à une niche. Ce lectorat est attaché à son auteur, car sur la durée, une forme de proximité se noue, des liens affectifs se créent. Si quelqu’un que vous aimez bien vous recommande un film, un produit (marketing afffectif) ou une idée, vous serez plus sensible à son propos que si cela vient d’un inconnu. C’est pour cela que le blog est à mi-chemin entre la réalité et la fiction. Le blogueur n’est pas un journaliste, il est auteur, témoin, parfois expert compétent. Le journaliste se doit à la vérité, la véracité des faits, le blogueur comme un romancier n’a pas ces contingences. S’il ne blogue pas dans le cadre de son activité professionnelle, il peut jouer, qu’il en soit conscient ou non, se tromper, être irresponsable, injuste et drôle aussi. Le blogueur est l’un des symboles de notre époque. C’est un funambule suspendu entre le divertissement et l’information, rarement avec la culture. »

Pierre Bellanger, fondateur de Skyrock et des Skyblogs avec un billet éclairé:
« L’Internet crée un nouveau media, la conversation : ‘Internet n’est pas seulement un nouveau moyen de diffusion comme le sont la télévision et la radio. L’Internet révolutionne l’âge de la diffusion par le réseau social d’échanges électroniques qu’il permet. La force d’Internet c’est la conversation.
L’expression personnelle, le partage d’expérience, les témoignages, les avis, les commentaires exprimés sur le réseau deviennent indispensables pour la formation de notre opinion et pour nos décisions d’achat. Sur Internet, il n’y a pas de contenu car il n’y a pas de contenant. Ce que nous appelons « contenu » dans le monde analogique devient, sur Internet, une collection de sources remixées et agrégées par les utilisateurs. Le filtrage en amont par les éditeurs est remplacé par le filtrage en aval par les utilisateurs. La prise de parole populaire est quantitativement dominante et souvent jugée plus crédible que l’expression institutionnelle ou commerciale. Le nouveau média c’est le gens. La nouvelle culture est participative.»

Enfin Mario Asselin qui pose les bonnes questions au sujet des blogs des médias.

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

4 Réponses à “ La pratique des blogs mal comprise par les organisations

  1. Salut Philippe,
    Merci pour le lien. J’aime bien le billet et je suis passe d’ici chez Sylvain Carle; merci aussi de m’avoir fait connaitre ce billet la.
    Par ailleurs, je n’ai pas tres bien compris votre (ton? Vous permettez?) role vis-a-vis de Tourisme Montreal? Vous avez creer leurs blogues? Ils vous ont contacte pour vous demander de bloguer pour eux?
    En dernier lieu, je pense que les blogues participatifs ont un avenir (voir l’exemple des wikis, media tres participative…), mais ils leur faudront plus de structure qu’ils n’en ont chez IfoundmyMontreal, en ce moment.

  2. Salut Gabriel,
    Non je ne suis pas le concepteur des blogs de Tourisme Montréal. Je faisais seulement une critique constructive en vue d’améliorations.
    Les blogs collectifs pilotés par des organisations auront une duréé de vie en autant que des budgets soit prévus pour rémmunérer les blogueurs ainsi qu’une ligne éditoriale et une stratégie de com bien établie. Sinon ils passeront à l’oubli d’ici quelques mois, il se passe tellement de choses sur Internet et les réseau sociaux en ce moment.

  3. Allo mon cher Philippe
    Une serie de bloguers brésiliens immigrants au Canada est trés active.
    Moi, André, et Sacha avons fait la musique pour une serie sur le web produite par RCI et Hector Vilar sur la vie d’un couple de brésiliens qui arrivent à Montréal comme immigrants. On va les suivre pendant 21 semaines. Les nouveaux webisodes sont en ligne à chaque vendredi sur le site de RCI. Voilà le lien:http://rcinet.ca/rci/jaup/index.asp
    Je suis vraiment content de participer à cette expérience que me rappele beaucoup du temps que j’etais un frais immigrant ici à Montréal. Je tiens à souligner le courage et détérmination de ce couple de brésiliens, Valéria et Patrick que on aussi un blog ou ils parlent de leur éxpérience. André

  4. Penses-tu que je pourrai faire un portrait de blogueur avec eux ?

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>