25 septembre 2007

Bloguer pour être vu: le vidéoblogue (vlog) 2

Voici donc le deuxième extrait du chapitre que j’ai rédigé pour le collectif « Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires ». Piqûre de rappel, le livre est actuellement en prévente et dédicacé au prix de 25$ (18 euros) par le biais formulaire en ligne. L’extrait précédent était « c’est quoi un vidéoblogue ? ».

Les diffuseurs : YouTube, Dailymotion, Youtube-like, médias sociaux, RSS

Hormis le fait de pouvoir diffuser ses vidéos sur son propre blogue, il éxiste désormais des plateformes communautaires de partage. Généralement appelés « médias sociaux», ces espaces permettent de rejoindre un auditoire important qui a le pouvoir de faire circuler et redistribuer le contenu dans son réseau.

Youtube l’enfant prodigue
Lancé en février 2005 aux États-Unis, YouTube s’est rapidement imposé comme le leader des plate-formes de partage de vidéo en ligne grace à sa simplicité d’utilisation et sa vision de la montée en puissance du contenu vidéo généré par les utilisateurs( UGC). Comparativement aux gros joueurs de l’Internet comme Yahoo! et Google qui offraient déjà des services similaires, YouTube a réussi, au-delà des spécifications techniques, a rallié une large communauté d’usagers qui peuvent commenter, voter et s’échanger les vidéos. Finalement en octobre 2006, le géant Google achetait l’entreprise pour un montant de 1,6 milliards USD. Avec ses 30 millions d’usagers par mois, YouTube représente 10 % du trafic Internet mondial et a lancé en juin 2007 sa version multilingue.
http://www.youtube.com

Daily Motion le challenger francophone
Lancé en également en février 2005 en France, Daily Motion s’est rapidement imposé comme la plateforme de partage vidéo francophone avec près de 7 millions d’usagers par mois. Le site est disponible en six langues et quinze millions de vidéos sont visionnées chaque jour. http://www.dailymotion.com

Youtube-like: les clones et les niches
Les succès de Youtube et Daily Motion ont entrainé la création de nombreux concepts similaires, les Youtube-like dont certains réussissent à capter une clientèle. On parle donc de Blip.tv, Vpod.tv, Revver.com, Metacafe, Kewego pour les principales. Au Québec ce sont Espace Canoe, TonClip.com et TonTuyau.com lancées en 2007 qui tentent de se positionner sur ce créneau. A noter que ces « clones » diffusent un contenu généraliste qui va de la vidéo personnelle, à la musique en passant par la politique, l’humour, les voyages. Même si ces médias vidéos attirent des millions d’usagers chaque mois, il est parfois difficile de s’y retrouver tant la masse de contenu disponible est imposante. C’est donc du côté des plateformes de niche ou ciblées sur un thème particulier que le vidéoblogueur d’affaire aura intérêt à explorer.
En voici quelques-unes :

Climat-écologie : http://www.green.tv

Savoir-faire : http://www.videojug.com/ et http://www.tubetorial.com/

Éducation : http://www.teachertube.com/index.php

Tourisme et hôtellerie : http://www.trivop.com/

Entreprises et professionnels : http://www.tivipro.tv/

Entreprises et finances : http://www.wallstrip.com/theshow/

Start-up, finance, capital de risque : http://www.vator.tv/ et http://www.capitalrisqueur.tv/

Entreprises et recrutement : http://standoutjobs.com/

De l’utilité du RSS
Le RSS (1) ou fil de nouvelle est une technologie offerte par défaut sur tous les blogues. L’usager qui souhaite suivre des fils de nouvelles en provenance de ses sites ou blogues favoris peut les enregistrer soit à partir de son navigateur, soit à partir d’un lecteur-agrégateur comme Google Reader, Yahoo reader ou Netvibes pour citer les plus populaires. Également,de nombreux annuaires ont vu le jour et répertorient les fils RRS en les classant par catégories. Dans certains cas le blogueur peut s’enregistrer et y soumettre son fil. Par exemple Itunes (2) propriété de Apple offre gratuitement la possibilité de soumettre ses contenus qui sont alors disponibles pour toute sa communauté d’usagers. Dans d’autres cas, ce sont les éditeurs de ces « contenants » qui viennent directement chercher les fils qu’ils estiment pertinents. Ils créent un profil sur leur plateforme qui se met automatiquement à jour à chaque nouvelle édition de contenu. C’est souvent le cas pour les annuaires de podcasts comme de Podemus ou Dkpod. L’avantage de ce processus est une diffusion du contenu à plus grande échelle de façon automatisée.

Le mot magique: Embed
La balise HTML « Embed », terme anglais qui veut dire encastrer, permet d’insérer une visionneuse ou un lecteur de fichier vidéo sur son blogue par un simple copier-coller. La pluspart des plateformes de partage vidéo offrent cette possibilité. Cela permet de faire d’une pierre deux coups : avoir son contenu accessible sur la plateforme vidéo tout en ayant la possibilité de le diffuser sur son blogue sans avoir le souci technique de l’installation, de l’hébergement et de la bande passante.

(1) Définition du fil RSS: Wikipédia 

(2) Définition de Itunes : Wikipédia  

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>