27 août 2007

Entreprises: comment tirer parti du web 2.0

Voici un thème que je vais développer et documenter dans les prochains mois car j’ai le sentiment  que beaucoup d’entreprises  regardent cette vague web 2.0 et s’interrogent sur les bienfaits qu’elles pourraient en tirer.
Récemment le collègue Michel Leblanc mentionnait le peu d’engouement des PME québécoises pour le web 2.0 tout en précisant que les grandes entreprises commencent à s’y intéresser sérieusement. Pour le moment ce sont essentiellement les départements médias, communication, marketing, relation publique, relation clientèle qui explorent et testent ces nouveaux outils. Et pourtant ce n’est que la face visible de l’iceberg dans les sens des activités orientées vers l’extérieur. Arrive désormais une nouvelle vague d’utilisations et de pratiques qui concerne le coeur de l’entreprise; ressources humaines, gestion du savoir, gestion de projet, veille concurrentielle, partage des connaissances.

Pour dépoussiérer le sujet et donner un peu dans l’évangélisation, voici deux billets très instructifs  sur ce thème. Tout dabord dans un billet fleuve et éclairé intitulé « Qu’est-ce que l’entreprise 2.0 ? », Fred Cavazza nous dessine les contours, outils et enjeux de l’intégration du web 2.0 dans les entreprises sans oublier de mentionner « Qu’on se le dise, l’Entreprise 2.0 c’est avant tout l’école du partage et de la collaboration. Lancer un blog, un wiki ou un espace de travail en ligne sans s’assurer de l’adhésion des collaborateurs est une perte de temps et d’argent. La plus grosse erreur serait de sous-estimer le poids des habitudes et surtout la résistance au changement. ». Jean-Michel Billaut avec humour et clairvoyance rajoute même en faisant écho au billet de fred : « Et je vais même plus loin… Vous reprenez le dossier de Fred et vous remplacez “entreprise” par “collectivité locale”, “administration”, “école”, “société” (au sens groupe de personnes), “démocratie”,” politique”, etc … C’est toute la société qui basculera à terme dans le 2.0…».

Ensuite Bertrand Duperrin nous livre une définition sous forme de réflexion construite en étapes pour aboutir à ce résultat: « L’entreprise 2.0 est la mise en œuvre d’un ensemble de moyens permettant l’éclosion de dynamiques portées par les individus dans le but d’adapter l’entreprise aux enjeux de l’économie de la connaissance et aux évolutions sociétales, sous contrainte de sa culture et de son contexte.»
Vous comprendrez donc que le sujet est vaste, passionnant et qui donne matière à débat. D’ailleurs les commentaires  publiés sur ces deux billets valent le détour. A suivre.

Pistes: Les entreprises face aux défis du web 2.0 chez JDN solutions
Mes signets Del.icio.us « entreprise2.0 »

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

4 Réponses à “ Entreprises: comment tirer parti du web 2.0

  1. J’ai été un des seuls à commenter les billets de Michel Leblanc sur ce sujet il y a peu de temps. Je crois que vous avez raison. Les entreprises veulent bien, mais regardent et s’interrogent.
    « L’entreprise 2.0 est la mise en œuvre d’un ensemble de moyens permettant l’éclosion de dynamiques portées par les individus dans le but d’adapter l’entreprise aux enjeux de l’économie de la connaissance et aux évolutions sociétales, sous contrainte de sa culture et de son contexte.»
    C’est bien beau tout ça, mais ça manque de concret. Dans la phrase précédente, que peuvent bien vouloir dire «ensemble de moyens» (pourrait-on être plus vague), «dynamiques portées par les individus» (?), «adapter l’entreprise aux enjeux de l’économie de la connaissance» (… mais encore), De plus, de quelles évolutions sociétales (lesquelles), de contrainte de sa culture et de son contexte parle-t-on ?
    Avouez qu’avant d’investir dans quelque chose d’aussi flou, il y a de quoi s’interroger. Le fait que vous disiez vouloir évangéliser est approprié. Ça ressemble vraiment à du crois ou meurs.
    Espérons que vous saurez rendre concret ce concept parfois difficile à saisir et parfois même difficile à appliquer en contexte d’affaire. Par concret, j’entends
    Combien ça coûte ou combien ça rapporte, qu’a fait l’entreprise X, par quelle étape est-elle passée, en combien de temps, personnel requis, temps exigé, investissement de départ, coût d’entretien du système, peut-on le faire avec du personnel interne ? Pourquoi je le ferais (s.v.p., évite la futurologie en demandant aux entrepreneurs ce qui se passera si ils ne passent pas au 2.0). J’espère que tu vois le genre de questions auxquelles j’espère trouver réponse dans ta série de contributions.

  2. Merci pour ce commentaire. Le web 2.0 et sa panoplie d’applications ont fait une spectaculaire percée dans la sphère publique, com, média, marketing, tv, vidéo, journalisme, politique etc..
    Il serait donc étonnant q’ils ne rejoignent pas les entreprises car finalement les user generated content, les adeptes des blogs, Youtube ou de Facebook sont aussi des employés, cadres ou dirigeants.
    Maintenant je partage vos questions quand aux études de cas, coûts, réussites, résultats, moyens.
    Je sais que déjà plusieurs grandes entreprises et organisations sont en phase d’intégration et d’adoption de ces solutions et je me propose donc dans un proche avenir de rendre compte et de partager ces informations afin que tous puissent se faire une idée concrète de de type d’initiative.

  3. Juste un petit mot pour vous indiquer que depuis 2 ans, nous sommes 4 à animer un blog de manager 2.0 avec la volonté de pousser ces nouvelles pratiques et nouveaux process dans les entreprises. Par le biais de nombreuses interventions en France et de rare fois en dehors, nous avons poussé le concept.
    Vous avez donc raison que cela vient peu à peu, mais nous notons depuis le début de l’année un intérêt et des ouvertures mais cela passe par une réalité pratique et business de l’implantation de ces outils et méthodes.
    Les résultats n’ont jamais été négatifs sur tous les projets auxquels j’ai participé ou été simplement spectateur. Par contre, les projets sont ciblés et jamais une entreprise à fait globalement le saut dans le web 2.0.
    Considérant que les premiers tests sont positifs, nous devrions voir une augmentation du phénomène. Mais attention, l’entreprise est diverse en termes de générations, de métiers, de méthodes,…, et il serait une grave erreure de vouloir imposer à tous un modèle.
    Au plaisir de vous lire

  4. Vous aveztout à fait raison,l’entreprise est vaste. D’ailleurs Fred Cavazza propose une approche par étape et département avant d’élargir le cercle.

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>