17 mai 2007

Les TIC en éducation: vers un fossé entre l’école et la maison ?

Martine Rioux de l’Infobourg nous pointe vers l’étude « Les jeunes et l’Internet en 2006 » réalisée par deux chercheurs universitaires québecois. Comme elle l’indique dans sa synthèseLeur enquête révèle que la fracture numérique tant appréhendée entre les familles riches et pauvres ne s’est pas produite. C’est plutôt un fossé entre la maison et l’école qui s’est creusé. « Sans aller jusqu’à affirmer que l’utilisation d’Internet à l’école a régressé, elle ne semble pas s’être développée comme d’aucuns l’avaient prévu », lit-on dans le rapport.
Pour être impliqué dans plusieurs projets d’intégration des TIC à l’école, j’ai pu remarquer ce décalage mais en même temps, un rapport est une photographie à un moment donné sur une situation qui est en plein changement. Faire bouger les frontières et les mentalités dans le système de l’éducation est une tâche colossale mais heureusement il y a des lueurs d’espoirs. Je citerai pour exemple le travail remarquable de Sylvain St-Jean qui pilote le projet Mon Carnet de Classe avec ses élèves. Dernièrement alors que les élèves ici à Montréal réalisent un projet de classe avec des escargots, ils se sont mis à s’intéresser au blogue de l’école française Louis Moreau qui de son côté travaille sur un projet avec des vers blancs. Les petits québecois sont allés poster des questions dans les commentaires et les petits français ont répondu sous forme de podcasts.

Comme l’explique très bien Sylvain « Quand nous nous sommes finalement calmés, j’ai présenté sommairement à mes élèves le site de l’école Louis Moreau et ils se sont tous installés devant leur ordi. Ils ont pris beaucoup de plaisir à lire ce que les enfants avaient écrit sur leur blog:  leurs animaux personnels, leurs voyages, leurs dessins, leurs récitations.  Chacun a découvert un sujet qui l’intéressait. Ils avaient tous quelque chose à me lire ou à me montrer et surtout, ils voulaient tous écrire un commentaire ou une question.  Et c’est exactement ce que nous avons fait. Peut-il y avoir meilleure raison d’écrire?  Est-il possible d’inventer une activité plus signifiante?  Le désir et la motivation d’écrire ou de lire étaient bien présents, palpables même.  C’était beau de voir leur enthousiasme. J’aurais aimé filmer quelques réactions pour vous donner une idée du déroulement de la période et aussi pour leur montrer comment ils étaient contents d’écrire et de lire.

Cette activité m’a rassuré.  Je me sens encore plus confortable avec mon point de vue maintenant.  J’ai vu des enfants communiquer à l’aide d’un blog.  Et croyez-moi, c’est vraiment très efficace comme outil!  C’était si agréable qu’ils apprenaient sans avoir l’air de travailler. »

Voici un parfait exemple de deux projets qui placent les TIC au coeur de l’école. L’enseignant oriente, pilote, accompagne et encadre son groupe. Pour cette génération ( ces élèves ont 10-12 ans) l’Internet est ludique, naturel et ils l’utiliseront toute leur vie. Éduquer avec Internet certes mais surtout éduquer à utiliser Internet.

Pistes:  écrire dans un blog avec des élèves et  vive la communication chez Sylvain St-Jean

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

2 Réponses à “ Les TIC en éducation: vers un fossé entre l’école et la maison ?

  1. Tu as raison Philippe de nommer l’expérience de Sylvain St-Jean en tant que facteur pouvant contribuer à réduire cette fracture numérique entre l’école et la maison. J’imagine que tout comme moi, tu observes que les enseignants qui apprennent au contact des nouvelles technologies sont beaucoup plus portés à faire apprendre à leur contact. C’est ici que le bât blesse; il y a trop peu de ces adultes dans les écoles qui aient pu apprécier la valeur ajoutée d’apprendre ainsi. Multiplions les expériences comme celle de ton collègue et continuons d’encourager les enseignants à bloguer pour eux-mêmes aussi. Ce répertoire d’édublogueurs (et d’expériences
    d’utilisation des blogues en milieu scolaire) me semble inspirant en ce sens, http://recit.org/signets/sedna/

  2. Tout le mérite revient à Sylvain. C’est vrai lui et d’autres sont des pionniers mais encore trop isolés. Merci pour ce lien que je ne connaissais pas, Sylvain mériterait de figurer dans cet aggrégateur. Son dernier billet sur sa méthodologie de correction est vraiment très instructif. Au-delà de la conduite d’un projet, son approche de vouloir tout documenter pour partager est admirable:
    http://www.nayezpaspeur.ca/sylvain/2007/05/ecrire_dans_un_blog_avec_les_eleves_le_c.html

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>