26 mars 2007

Élections Québec 2007; quelques réflexions

Enfin nous sommes dans la dernière ligne droite de cette campagne 2007 qui a monopolisé tous les médias confondus.
Un mois auparavant, on se posait la question de savoir si les blogs auraient un impact sur la campagne. Je dirai que c’est l’internet en général qui a gagné ses lettres de noblesse. Que ce soit les blogs, les sites Internet des médias, Youtube, Espace Canoe, de la pétition en ligne pour un débat des chefs à 5 ou le site jevotedeguise.com, l’Internet a bien occupé l’espace, ouvrant ainsi la voie à de futures campagnes où les pancartes, le porte à porte et la sollicitation téléphonique auront de moins en moins d’impact.
Finalement ce sont les citoyens les grands gagnants car l’Internet leur a donné un porte-voix pour s’exprimer et je gage que dès demain le DGE va devoir plancher fort pour digérer et analyser tous ces évènements qu’il n’avait pas du tout vu venir.

Du côté des blogs, j’ai suivi autant ceux des journalistes que ceux des blogueurs. Je remarque que des passerelles se sont établies avec du respect de part et d’autre. Nous sommes loin du fameux « un blogue quossa done » d’il y a un an !!

J’ai beaucoup aimé les billets de Mario Asselin relatant les conférences de presse des candidats ici et . D’une certaine manière il les renvoie dos à dos et je retiens cette phrase de Jean Charest: « parce que ça veut poser des questions en plus les blogueurs ». S’il vous plait M Charest, voulez-vous nous faire croire que vous allez faire « l’important» à Davos et que vous n’êtes pas au courant que par exemple, en France déjà en janvier 2006, M Sarkozy avait invité des blogueurs pour ses voeux de ministre !! En tout cas merci Mario, je partage avec toi la grande déception de la place accordée à l’éducation dans la campagne, c’est affligeant.

Coup de chapeau aussi à Yves Williams qui a su bloguer cette campagne avec beaucoup d’intelligence. D’ailleurs je lui laisse le mot de la fin: « il serait probablement opportun d’abolir cette grotesque tradition de laisser au Premier Ministre le choix (essentiellement partisan) de déterminer la date des élections. Et de commencer, une fois pour toutes, à discuter d’une forme de suffrage proportionnel et rendre possible les gouvernements de coalition. Peut-être. le cynisme envers les politiciens et les partis baissera-t-il d’un cran ». A bon entendeur, salut, à suivre de près la campagne en France et dans la foulée la campagne fédérale ansi que celle de nos voisin du sud à moins « que si la tendance du vote se maintient » nous soyons obligé de revoter!!

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>