27 septembre 2006

Portrait de blogueur,euse: Natacha et Sacha de Mémoire vive

Pour la dixième édition des portraits de blogueurs et blogueuses, nous avons rencontré Natacha et Sacha Quester-Simeon, les sympathiques frère et soeur de Mémoire vive avec qui j’ai fait un vlogcrossing fin août. La particularité de cette édition est que Christian, de passage à Paris a videocasté l’entretien, moi-même posant les questions de Montréal par Skype.
Natacha et Sacha sont impliqués dans de nombreux projets reliés au journalisme et à l’Internet:
Le blog Mémoire vive
Les humains associés
Le digg-like Humanews
Imarginal
Néthique
Le wi-fi picnic

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

7 Réponses à “ Portrait de blogueur,euse: Natacha et Sacha de Mémoire vive

  1. Vraiment sensationnel cet entretien ! Non seulement historiquement, au sens où nous avons accès, trop rapidement certes, à ce qu efut la première aventure du web, quand il passa en mode 1.0, son ouverture au première expérience, mais aussi à une expérience qui au)-delà de la technologie est humainement extraordinaire ! Les technologies au service de la relation humaine, au service de cette aventure. Connaissant un pue, si peu, ces deux compères, c’ets avec joie que je viens de suivre ce vlog-crossing avec vous, et que j’ai découvert un peu plus d’eux :
    la question éthique est au centre, et malheureusement, comme ils le marquent sur leur site, ce qu’ils énoncent vers la fin (la question de l’image de sa diffusion) a été au coeur de la polémique dont ils ont été injustement la victime. En souhaitant pour eux que tout se passe pour le mieux, et qu’ils poursuivent leur aventure !

  2. c’est Laurent qui va aimer (pas une seule allusion…), en toute “collaboration” entropique…
    “modèle pour les jeunes”, “pas nombriliste”, “sans égo”, “citoyen”, “humain”,”partage”, “buzzz”, “contre-buzzzz”, “lynchage public”, “touareg qui s’envoient des SMS”, “contre culture”, “TROUBADOUR” (supra collector!),”populisme”, “tout le monde est pourri”,”mouvement citoyen”, “WEB 3″…ouala la fêtes des bonnes idées!
    vraiment cool le canapé sinon.
    Vous êtes les “premiers”, et des “influenceurs”…???
    super modestes vous êtes en vérité…c’est clair! Auriez-vous aussi inventé électricité qui sert à allumer l’ordinateur ??? parce que franchement, la modestie…
    Sinon, soignons la FORME aussi, soyons esthétiques, soyons créactifs, soyons ouverts et partageons, certes…
    mes archives me font sourire…mon ego aussi, merci pour le bon moment.

  3. C’est vraiment très impressionnant ! Je connais pourtant très bien les travaux de Sacha et Natacha, mais la perspective donnée ici en raccourci révèle avec une grande clarté le sens extraordinaire de cette “révolution” du Net, et la portée sociale, économique et politique que peuvent acquérir des outils de plus en plus accessibles… pourvu qu’on les utilise dans un esprit ouvert, indépendant, généreux et humain. En réalité, c’est cet esprit, plus que les outils ou le cadre technologique, qui représente la véritable révolution ! C’est aussi la raison pour laquelle ne peuvent la comprendre que ceux qui participent un tant soit peu à cet esprit nouveau, collaboratif, citoyen, désintéressé, ou plutôt “collectivement intéressé”, au service de l’humain et d’une conscience élargie, vivante, planétaire.
    Ceux qui ne sont pas touchés par un tel esprit (dont Natacha et Sacha me paraissent être des incarnations particulièrement vives et joyeuses), et qui ne peuvent ne serait-ce qu’imaginer qu’une aussi riche contribution soit le résultat d’un engagement association et humain véritablement désintéressé, n’y verront peut-être que de vains mots, que le discours rodé d’un néo-marketing cynique et mercenaire. Tant pis. Mais d’autres, stimulés comme je le suis en suivant tout cela avec admiration, mais aussi avec un grand espoir, voudront simplement prêter leur concours et rejoindre ce courant anonyme, orchestré à un niveau qui dépasse justement les individus et leurs egos personnels, et qui est peut-être la préfiguration d’une humanité nouvelle, élargie, enfin mature.
    Le plus impressionnant, peut-être, c’est de constater que cette incroyable histoire se déroule sur une seule décennie, et que le foisonnement d’idées et le développement des réseaux ne fait que s’amplifier chaque semaine davantage ! Ce témoigne de Natacha et de Sacha est d’autant plus précieux qu’ils ont vécu chaque épisode de cette histoire au plus près, en tant qu’acteur et en tant qu’analystes, depuis le départ. Merci donc à eux et à Philippe Martin qui promeut là une blogosphère de qualité, simple et sincère, aussi bien que riche et informative.

  4. Remarquable podcast ! Quelle bonne idée ces portraits de blogueur ET blogueuses 😉
    Bravo pour le contenu, clair, plein de gaitée, qui ne se prend pas au sérieux, qui raconte tout simplement une histoire conjuée avec la naissance du Web. Et surtout qui préfigure aussi le meilleur du Net. Ce que peut être demain l’engagement citoyen, non pas derrière la bannière d’un parti, mais derrière le flambeau d’une humanité reliée, telle que Theillard a pu la rêver dans sa description de la Noosphère
    🙂
    Merci.

  5. Que d’envolées lyriques! C’est bien, continuez 🙂 Pour ma part, je viens de faire ma déposition complète au commissariat technologique du quartier. Merci encore à [Nata|Sa]cha et à une prochaine fois, j’espère, autour d’une bonne bouteille et d’un monde à refaire encore et encore! 😉

  6. Vous rodez et polisez des outils de liberté et d’expression et vous les partagez gracieusement. Avec les informations que vous communiquez, il y a aussi beaucoup de chaleur, d’enthousiasme et de gaité. Résultat: c’est 37 minutes de bonheur.

  7. Merci pour ces commentaires. Le hasard a voulu que ce podcast soit enregistré au milieu d’une polémique que je qualifierai de tempête dans un verre d’eau.

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>