9 janvier 2006

Les différentes sortes de blogs; éducation 1

S’il éxiste un secteur d’activité où les blogs risquent d’acquérir leurs lettres de noblesse, c’est celui de l’éducation. Que ce soit en France ou au Québec, il faut reconnaître que l’intégration des nouvelles technologies à l’école n’a pas encore pris son envol. Robert Bibeau nous en dresse le portrait dans ce document daté de novembre 2005.

Pour avoir tout au long de l’année 2005 coacher deux écoles publiques de Montréal( ici et ) durant leurs premiers pas sur Internet, j’ai pu prendre la mesure des obstacles et réfléchir aux solutions les plus souples pour démarrer des projets. Je pense que beaucoup d’enseignants aimeraient utiliser ces outils mais dans la pluspart des cas, on leur donne toute la panoplie technologique sans le mode d’emploi ni le support nécessaire pour évaluer les bénéfices pédagogiques.
A noter que les enjeux sont très pressants car selon ce sondage de novembre 2005, il apparaît que les élèves, eux,sont tout à fait à l’aise avec les TIC. Je recommande la lecture des points 3 et 9 qui font mention d’une utilisation pédagogique en très forte hausse.

A la lumière de ces études, l’utilisation des blogs dans un contexte pédagogique de classe est donc voué à un grand succès dans les prochaines années et j’y reviendrai dans de futurs billets.

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

3 Réponses à “ Les différentes sortes de blogs; éducation 1

  1. À Montréal, les TIC s’intègrent depuis au moins 5 ans maintenant, surtout dans les écoles privées qui sont plus riches et devancent l’école publique. Certains de mes collègues, surtout en informatique, ont commencés à intégrer le blog. J’aimerais bien m’y mettre à mon tour cependant, nous manquons de ressources. C’est le principal obstacle au public, sans oublier le surpeuplement des écoles et le problème de la réforme qui freine l’avancement au niveau de la technologie. Soit, mon opinion là-dessus est simple: je ne crois pas que ce soit nécessairement bon que tous les cours au secondaire se donnent en Power Point (c’est sur-utilisé à mon avis, parfois même dans l’unique but de plaire aux supérieurs). La réforme au Québec implique que tous les cours passent par l’ordinateur. Je trouve ça trop.

  2. Oui,le problème de ressources est important.Il faudrait un spécialiste tech sur place dans chaque école comme il y a un psychologue, secrétaire, infirmière. En tant que ressource externe, j’ai le sentiment que les outils ont été fournis sans mode d’emploi, la grande question étant « comment savoir maximiser l’utilisation des TIC ». Il éxiste aussi une certaine frilosité des enseignants pour plusieurs raisons; tout dabord il n’y pas encore beaucoup d’études et de feedback sur l’impact des nouvelles technologies ce qui peut encore freiner les sceptiques ensuite je pense que beaucoup de profs manquent d’informations ce qui créé de la confusion; beaucoup pensent que les technologies impliquent de connaître la programmation et de savoir bâtir des pages web. Ce qui est remarquable avec l’arrivée des blogs, c’est que la barrière technologique est largement abaissée et permet à ceux qui se sentent moins confortable de se concentrer plus sur le profit pédagogique qu’ils peuvent en retirer. En conclusion tout reste à faire.
    Je te recommande le blog de François Guité
    http://www.opossum.ca/guitef/ qui est prof d’anglais au secondaire et qui fournit une très bonne information sur la situation.
    Je vais démarrer des projets de blogs en classe de 4, 5 et 6 année de primaire publique cette année et je vais documenter et diffuser cette expérience dans l’espoir d’amener ma petite pierre à la construction de ce défi.

  3. Extraordinaire idée! Bravo.

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>