23 mai 2012

Doit-on donner son mot de passe Facebook pour obtenir un emploi ?

De plus en plus les entreprises  utilisent les médias sociaux pour recruter. D’ailleurs des sites comme Linkedin et Viadeo sont devenus de véritables plateformes de CV en ligne qui deviennent des incontournables en matière de recrutement. Mais malheureusement certains employeurs poussent parfois le bouchon un peu trop loin en tentant de connaitre des détails sur la vie privée de futurs employés et même de ceux à l’embauche.

Déjà en 2010 le gouvernement allemand s’inquiétait de ces pratiques en déposant un projet de loi visant à interdire Facebook aux recruteurs mais en les encourageant à plutôt utiliser Linkedin.

Le débat revient dans l’actualité avec de nombreux  témoignages en provenance des États-Unis ou de chercheurs d’emplois font mention que des recruteurs leur auraient carrément demander leurs mots de passe. La réaction de Facebook ne s’est pas fait attendre et condamne totalement ce genre de pratique. Erin Egan, Chief Privacy Officer chez Facebook a publié un billet pour bien mettre en garde à la fois les employés et également les employeurs qui risquent par ricochet d’enfreindre certaines lois:

As a user, you shouldn’t be forced to share your private information and communications just to get a job. And as the friend of a user, you shouldn’t have to worry that your private information or communications will be revealed to someone you don’t know and didn’t intend to share with just because that user is looking for a job. That’s why we’ve made it a violation of Facebook’s Statement of Rights and Responsibilities to share or solicit a Facebook password.

We don’t think employers should be asking prospective employees to provide their passwords because we don’t think it’s the right thing to do. But it also may cause problems for the employers that they are not anticipating. For example, if an employer sees on Facebook that someone is a member of a protected group (e.g. over a certain age, etc.) that employer may open themselves up to claims of discrimination if they don’t hire that person.

Alors si vous devez être confronté à ce genre de pratique, voici quelques conseils:
1. Apprenez à maitriser parfaitement les paramètres de confidentialité de Facebook. En tapant cette requête dans Google vous aurez accès à des dizaine de sources pertinentes qui expliquent en long et en large tous les détails, procédures et risques associés.

2. On est toujours responsable de ce qui nous arrive dans la vie: c’est vous en bout de ligne qui appuyer sur le bouton publier, alors un peu de bon sens et de jugement ne font pas de mal parfois.

3. Être ami avec son boss ? Pas nécessaire mais chaque entreprise a sa propre culture donc du cas par cas mais je le déconseille. D’ailleurs des questions se posent aussi sur le fait que des enseignants soient amis avec leurs élèves ou que des médecins soient amis avec leurs patients.

4. Si par malheur un recruteur ou un employeur vous en fait la demande, n’entrez pas dans ce jeu, cela n’en vaut pas la chandelle. Un emploi est là pour procurer un revenu et parfois un épanouissement professionnel, votre vie privée n’a pas de prix.

Pistes: Facebook : quand les recruteurs américains contraignent les candidats à révéler leur profil privé ! sur le CECIL
Une loi contre l’intrusion des employeurs via Facebook chez Informatique Actu
L’Allemagne veut interdire Facebook aux recruteurs sur L’Express

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>