14 décembre 2009

Sur le chemin du e-commerce social

Dans les prochaines semaines nous allons être submergés de rétrospectives sur 2009 et la grande décennie techno qui s’achève sans compter les tendances à venir. Le web fonctionne comme un puzzle ou tous les outils s’emboitent pour finalement nous montrer le chemin vers un futur ou communication, commerce, localisation sont les piliers d’un tout assaisonné de partage et de transparence.

Ce que je trouve fascinant avec le web, c’est qu’il fonctionne comme un ecosystème. Quelqu’un bâti une technologie, la lance, attend de voir comment les usagers réagissent puis immédiatement une armée d’innovateurs s’en emparent pour y greffer d’autres usages. C’est un peu comme si on ne pouvait jamais isoler un élément seul pour une fonction seule. Twitter nous en a fait la démonstration durant les deux dernières années, ce sont les évènements qui ont créé la pertinence. De plus Twitter est devenu le pilier de la communication mobile à saveur geo-locale et sociale ouvrant ainsi la porte à de nouvelles expériences dans les processus de consommation. Voici quatre services qui mis bout à bout tracent le chemin de ce que l’on pourrait définir comme le e-commerce social:

Twitter: le socle, répartiteur multi-supports ( ordinateur, laptop, smartphone) ouvert et interfacé avec tous les réseaux sociaux et médias. Twitter aime tout le monde.

FourSquare: nouveau réseau social basé sur le jeu, la géolocalisation, l’appréciation et la critique de lieux (boutique, restaurants, lieux publiques, administrations etc..), bref du bouche à oreille mondial boosté par les caisses de résonance que sont Twitter et Facebook. Vous pouvez devenir le « maire » d’un lieu que vous fréquentez régulièrement, c’est le côté jeu comme le mentionne Adviso, certains établissements n’hésitant pas à récompenser leurs fidèles.

Square: le dernier bébé de Jack Dorsey, un des co-fondateur de Twitter. Le produit, un système de banque mobile grâce à une petite extension qui se greffe sur votre téléphone mobile. Comme le précise Olivier sur Blog de Nuit « Fini les tickets de caisse et les frais cachés. Mais encore mieux : l’outil est gratuit, et le prix de l’application ne devrait pas dépasser 1$. On est bien loin des transactions bancaires via SMS et autres technologies de transfert d’argent mobile de banque à banque. Nous ne sommes plus dans la « banque mobile », mais dans un réel paiement instantané et fluide. C’est cela dont le marché a besoin. De l’interaction directe entre consommateurs. Pas de demande de transfert d’établissement à établissement

Blippy: on ferme la boucle avec ce service un peu étonnant et qui consiste à partager une certaine transparence sur ses achats par carte de crédit. J’avoue avoir sursauter au début mais quand on y regarde de plus près, l’impact que pourrait avoir un tel service sur la transparence des prix et sur la consommation est intéressant. Comme le précise TechCrunch « The big question that Blippy answers is ‘What are your friends buying? » et de préciser «imagine being able to tell if you’re getting ripped off with what you’re paying for a gym membership or on your Comcast bill when compared to what your friends are spending on the same things »

Vous me direz, tout ça n’est que de la prospective et je vous dirai que vous avec raison. Twitter est bien établi, FourSquare en démarrage, les deux autres en beta test mais on peut déjà entrevoir à quoi ressemblera l’équation surtout si on regarde à quelle vitesse se déploient les technologies mobiles. La prochaine décennie risque être surprenante.

A propos de l'auteur

#blogueur | #WordPress addict | #Google lover, conférencier, mixeur de liens, papa geek, fondateur de @Fabriquedeblogs , co-fondateur de @Yulbiz (gère aussi une tribu)

2 Réponses à “ Sur le chemin du e-commerce social

  1. […] un de mes derniers billets de l’année 2009, je vous parlais de cette forte tendance à l’émergence d’un e-commerce bâti sur le […]

  2. […] un de mes derniers billets de l’année 2009, je vous parlais de cette forte tendance à l’émergence d’un e-commerce bâti sur le mobile et […]

Laisser un commentaire




Vous pouvez utiliser ces tags XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>